Anything Can Happen promotional marketing campaign

Les consommateurs canadiens sont prêts à payer pour des magazines imprimés et réagissent au contenu

Magazines Canada publie une recherche nationale sur les consommateurs et la vente au détail

Toronto (18 décembre 2017) — Une nouvelle étude menée auprès de consommateurs et de détaillants menée par BrandSpark International pour le compte de Magazines Canada révèle que les Canadiens de tout âge aiment consulter et acheter des magazines pendant leur magasinage. Ils sont prêts à payer pour la commodité de l’expérience de lecture d’un numéro physique, et ils témoignent de leur vivre appréciation du contenu canadien.

L’étude démontre que le comportement des consommateurs en matière de lecture et d’achat de magazines est un excellent gage de réussite pour la vente de magazines au détail. Les commerces de détail qui ont maintenu une surface pour les magazines et un choix de publications indiquent avoir également maintenu leurs ventes. L’allocation d’espace sur les tablettes, particulièrement près de la caisse, et la réduction du temps d’attente à la caisse sont des facteurs influents quant au volume des ventes de magazines, contrôlé par le détaillant.

« Ce sont les premières nouvelles données que nous avons reçues depuis un moment sur la façon dont les Canadiens choisissent et paient leurs magazines sur le marché », commente Matthew Homes, chef de la direction de Magazines Canada. « Elles indiquent que les magazines sont une excellente source de valeur pour l’environnement de la vente au détail : de l’impulsion d’acheter un article supplémentaire, jusqu’au taux de conversion par rapport à d’autres catégories, en passant par la satisfaction globale du consommateur dans sa démarche de magasinage. De plus, les consommateurs qui lisent des magazines réagissent par l’action à la publicité et aux produits qu’ils y découvrent — ce qui réaffirme la capacité unique des magazines de les inspirer et de les satisfaire. »

Les consommateurs ont été sondés en juillet 2017. Une information détaillée a été obtenue auprès de 1 500 Canadiens âgés de 18 ans et plus qui magasinent pour leur ménage et qui sont des lecteurs ou acheteurs constants de magazines. Ces personnes lisent des magazines au moins une fois par mois, ou ont acheté au moins un magazine au cours des trois derniers mois. À titre de référence, une recherche récente de Vividata sur le lectorat a révélé que 76 % des adultes canadiens ont lu des magazines au cours des six derniers moi. De ce nombre, 92 % ne lisent que des éditions imprimées, ou des versions imprimées et numériques.

Des cadres supérieurs et acheteurs de marchands au détail canadien ont été sondés en août et en septembre. Les types de commerces consultés sont des épiceries, des grandes surface, des pharmacie, des librairies et des kiosques à journaux.

Constatations clés de la recherche

  • Fréquence de lecture : 50 % des répondants au sondage lisent des magazines en format imprimé au moins une fois par semaine, alors que 28 % lisent des éditions numériques à la même fréquence. Les répondants au sondage sont également des lecteurs assidus de journaux et de livres. Quatre sur 10 visionnent des films à la maison au moins une fois par semaine.
  • Fréquence d’achat : 41 % des répondants achètent un magazine ou plus par mois — plus souvent que le 26 % de répondants qui achètent des livres à cette fréquence. Le rendement des magazines dépasse également celui des journaux, des cartes de souhaits et des livres en matière de conversion, de la découverte du produit à l’achat final. La fréquence moyenne d’achat est plus élevée au Québec. La fréquence d’achat est similaire chez tous les groupes d’âge, à l’exception des 18 à 34 ans, qui achètent moins souvent des magazines.
  • Les gens qui paient pour des magazines — au détail ou par abonnement — les lisent généralement plus souvent. Les abonnés achètent leurs magazine au détail presque aussi souvent que le font les non-abonnés, ce qui permet de croire que l’abonnement ne remplace pas l’achat de numéros uniques. Une minorité de lecteurs (35 %) affirment ne consulter que des magazines gratuits, tels que ceux qui sont prêtés ou les exemplaires offerts sur la place publique.
  • Les lecteurs achètent leurs magazines à divers endroits : 56 % dans des épiceries, 44 % chez des commerçants à grande surface, 41 % dans les pharmacies et 24 % dans les librairies. Parmi les autres endroits cités par 31 % des répondants au sondage, citons les dépanneurs, les kiosques à journaux et les stations-service.
  • La consultation des magazines en kiosque est une expérience tactile qui se vit sur place et qui n’est pas possible en ligne. C’est une approche importante pour découvrir de nouveaux magazines et intérêts. En moyenne, les répondants au sondage ont consulté des magazines à l’occasion de 3,5 de leurs 10 dernières sorties de magasinage, achetant un magazine à l’occasion de 1,1 de ces sorties. Le plus souvent, les acheteurs ont fait valoir que ce sont les couvertures des magazines qui les ont incités à les acheter.
  • Les détaillants offrent généralement un choix limité de magazines canadiens, mais les consommateurs qui magasinent démontrent un intérêt certain pour le contenu canadien. Dans plusieurs magasins, les ventes de magazines canadiens dépassent celles de magazines américains. En 2017, les numéros thématiques Canada 150, en particulier, ont été très populaires.
  • La recheche a établi une corrélation entre les médias payants et la connaissance de leur origine. Les lecteurs qui paient pour du contenu de magazine savent si ce contenu est canadien ou non.
  • Les répondants au sondage dont la sortie de magasinage comprenant l’achat d’un magazine affichent un taux de satisfaction plus élevé par rapport à leur expérience de magasinage.

La recherche de Magazines Canada, menée par BrandSpark International, a été rendue possible grâce au soutien du ministère du Patrimoine Canada, par l’intermédiaire du Fonds du Canada pour les périodiques.

Lisez l’analyse complète de Magazines Canada.

À propos de Magazines Canada
Magazines Canada est l’association professionnelle nationale qui représente les principaux magazines d’intérêt général, culturels, spécialisés, professionnels et d’affaires, de propriété et de contenu canadiens. Les magazines membres sont des publications de langues française et anglaise qui couvrent une grande diversité de sujets, y compris les affaires, les intérêts professionnels, l’actualité, la politique, les sports, les arts et la culture, les loisirs, les modes de vie, les intérêts féminins et la jeunesse et sont offerts sur une multitude de plates-formes. L’association centre son action sur les affaires gouvernementales, les services destinés au milieu publicitaire, le marketing de la diffusion, le développement de la formation professionnelle ainsi que la reconnaissance de l’excellence auprès des intervenants de l’industrie du magazine au Canada.

Pour plus d’information à propos de Magazines Canada, veuillez communiquer avec :
Brianne DiAngelo
Directrice, communications
416.504.0274, poste 227
bdiangelo@magazinescanada.ca

Comments

One thought on “Les consommateurs canadiens sont prêts à payer pour des magazines imprimés et réagissent au contenu

  • Excellente étude, qui confirme ce que nous savons à propos des lecteurs et acheteurs de nos magazines éducatifs Les Explorateurs, Les Débrouillards et Curium. Les parents veulent voir (et consulter eux aussi) ce que leurs enfants lisent ! Et ils veulent voir leurs jeunes quitter leurs écrans de temps en temps !!!
    Continuons le combat pour le développement des magazines canadiens au nom de tous nos lecteurs !
    Félix Maltais,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *