Rolled magazine

La ministre du Patrimoine canadien affirme que le FCP demeurera le principal véhicule de soutien aux magazines canadiens

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, affirme dans un discours politique important que le Fonds du Canada pour les périodiques demeurera le principal véhicule de soutien aux magazines canadiens

Ce que vous devez savoir

Plus tôt cet après-midi, dans le cadre d’un discours important (#CanadaCréatif) prononcé devant l’Economic Club of Canada, l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a confirmé que le Fonds du Canada pour les périodiques demeurera le principal véhicule par lequel le gouvernement fédéral soutien les magazines canadiens et les journaux communautaires payants au Canada. Ce discours marque l’aboutissement d’un examen en profondeur de la politique culturelle fédérale, au cours duquel la ministre Joly a annoncé que « tout est sur la table. »

Dans son discours, la ministre a identifié trois « piliers » qui définiront sa vision des industries canadiennes de la création par-devant : investir dans les créateurs et les entrepreneurs culturels canadiens, à promouvoir la distribution et la découverte du contenu canadien au pays et dans le monde, ainsi qu’à renforcer la diffusion publique et à soutenir les nouvelles locales et de l’information, y compris des magazines.

« Qu’ils offrent un guide de votre propre ville ou apportent de nouvelles idées aux professionnels du métier, les magazines canadiens créent des auditoires qui sont à la fois uniques et très importants », dit Scott Jamieson, président du conseil de Magazines Canada. « Qu’il s’agisse de groupes géographiques ou linguistiques, centrés sur l’exercice d’un art, offrant du divertissement ou de l’information sur l’actualité, ou s’intéressant à la question de l’identité sexuelle, les communautés de lecteurs des magazines canadiens sont aussi diversifiées que la société canadienne même. »

Les magazines canadiens cultivent la cohésion sociale et constituent un secteur économique important qui contribue à la compétitivité du Canada. Les quelques 2 700 magazines B2B, grand public et culturels canadiens représentent une contribution de l’ordre de 1,7 milliard $ au PIB du Canada. Les magazines canadiens sont produits dans chaque province et territoire, partout au pays, et sont publiés dans 34 langues.

Dans son discours, la ministre Joly a fait valoir que le gouvernement fédéral reconnaît le rôle important que jouent les magazines canadiens, tant culturellement qu’économiquement, et que les représentants du ministère du Patrimoine canadien poursuivront leur travail d’examen et de modernisation du Fonds du Canada pour les périodiques, tout en continuant de soutenir le secteur du magazine canadien.

« Magazines Canada est très heureuse d’entendre la ministre confirmer la pertinence continue du Fonds du Canada pour les périodiques », a déclaré le chef de la direction de Magazines Canada, Matthew Homes. « Nous poursuivrons notre collaboration étroite avec les représentants de Patrimoine canadien dans la poursuite de façons de moderniser le programme et d’améliorer les occasions de partenariat et d’innovation du secteur, tout en veillant à ce que le soutien du gouvernement aux magazines soit percutant et adapté à un secteur en mutation rapide. »

Le soutien du gouvernement fédéral au secteur du magazine date d’avant la Confédération et a été mis en place pour garantir aux Canadiens un accès égal à l’information et aux articles qui tissent les liens qui unissent notre nation. Le Fonds du Canada pour les périodiques soutient l’accès à une grande diversité d’approches narratives et de formes d’art, de journalisme et d’information spécialisée, déterminante par son impact sur le tissu social, des affaires et de la création du Canada. Le financement et le soutien politique fédéraux garantissent également le progrès des canaux de distribution numérique et imprimée qui rejoignent les auditoires canadiens et internationaux et améliorent la compétitivité des magazines canadiens dans un monde sans frontières.

Contexte

Les industries culturelles du Canada représentent plus de 600 000 emplois et contribuent à hauteur de 3 pour cent au PIB du Canada, qui est de 47,7 milliards $ par année. La part du lion en matière de politiques et programmes sur lesquels se fonde l’approche du Canada à l’égard de ses secteurs culturel et artistique a pris forme dans les années 1960, 70 et 80. Le dernier élément législatif fédéral important dans le secteur de la culture qui a été examiné et mis à jour a été la Loi sur la radiodiffusion, en 1991. De ce fait, et compte tenu des changements rapides en matière de technologie et d’habitudes de consommation, que la ministre Joly désigne par l’expression « transition numérique », on peut conclure qu’il est compréhensible, voire approprié, d’entreprendre cet examen maintenant. L’examen des politiques couvre la législation, les institutions, les politiques et les programmes, y compris le Fonds du Canada pour les périodiques, parmi les éléments de la « trousse d’outils » du gouvernement fédéral en matière de politique culturelle.

Au cours de l’automne 2016, la ministre Joly et son personnel, avec le soutien du personnel et des représentants du ministère du Patrimoine canadien, ont tenu des rondes de consultation auprès des intervenants des industries de la création et de la culture, partout au pays. Les membres de Magazines Canada ont participé à plusieurs de ces échanges avec le personnel ministériel ou la ministre elle-même et son personnel. Les consultations Le Contenu Canadien dans un monde numérique (#DigiCanCon) été suivies par la publication d’un rapport résumant le point de vue des intervenants dans l’ensemble du processus.

En lire plus

Communiqué de presse de Patrimoine canadien : La ministre Joly donne le coup d’envoi à Canada crétif : une vision pour les industries crétives canadiennes à l’ère numérique

Le cadre stratégique du Canada crétif

Document d’information de Patrimoine canadien : Canada créatif : changements apportés aux politiques, aux programmes et à la loi

Pour plus d’information :
Brianne DiAngelo
Directrice, communications
Magazines Canada
bdiangelo@magazinescanada.ca

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *