5 conseils pour optimaliser votre stratégie Instagram par Ashley Cassidy Seale

Ashley Cassidy SealePar Ashley Cassidy Seale, fondatrice et directrice de la création, Ruby Social Co.

Forte de plus de 500 millions d’utilisateurs actifs, Instagram est actuellement la plate-forme de médias sociaux dont la croissance est la plus rapide. Avec plus de 40 milliards de photos publiées à ce jour et une moyenne de 95 millions de photos et vidéos partagées quotidiennement sur cette plate-forme, la question n’est plus « devrions-nous être présents sur Instagram », mais plutôt « comment pouvons-nous maximiser notre présence? »

Plusieurs entreprises ont tendance à voir leur page Instagram comme un endroit propice à commenter et humaniser leur marque. Or, comme éditeur, vous avez une longueur d’avance naturelle dans l’art de la narration. Comme Instagram est d’abord et avant tout une plate-forme visuelle, il est important d’attirer les gens avec un contenu à la fois attrayant et mobilisateur. L’art d’établir un juste équilibre entre un contenu de qualité et un plan stratégique bien réfléchi est la clé de la croissance et du succès. Voici cinq conseils pour vous aider, ainsi que votre équipe, à maximiser vos efforts :

1. Apprenez à bien connaître votre auditoire

Bien sûr, l’efficacité de la démarche variera beaucoup d’un éditeur à l’autre, et c’est pourquoi il est important de bien cerner votre auditoire en premier lieu. S’il y a un mot que vous ne devriez jamais oublier lorsqu’il est question de votre stratégie de marketing dans les médias sociaux, c’est celui de « communauté ». En clair, il serait utile d’éliminer entièrement le mot « abonnés » ou « adeptes », voire « fidèles » de votre vocabulaire, lorsqu’il est question d’Instagram. Cela vous semble sévère? Étant donné qu’il y a beaucoup trop de personnes individuelles et de marques qui focalisent beaucoup trop sur l’augmentation du nombre de leurs abonnés ou adeptes, plutôt que sur l’établissement d’une véritable communauté, les utilisateurs deviennent de plus en plus avisés et sceptiques à l’égard des possibles intentions cachées, ou sensibles à l’impression d’être vendus à des tiers.

Le meilleur point de départ est de prendre un moment pour examiner de plus près le profil de ceux qui vous suivent déjà. Il s’agit d’une démarche très simple et souvent escamotée, alors qu’elle pourrait être riche source d’information. Prenez note de ce qui suit (que ce soit en utilisant les statistiques ou scrutant votre fil de publications) : où les membres de ma communauté vivent-ils? Quel âge ont-ils? Quel type de contenu publient-ils? À quelle fréquence? Qui suivent-ils? Par quels types de publications (« posts ») sont-ils mobilisés? Les gens partagent aujourd’hui plusieurs aspects de leur vie dans les médias sociaux, et nous avons ainsi encore plus d’information pour mieux les comprendre et prévoir ce qui trouvera le plus de résonance chez eux.

Ensuite, vérifiez votre propre contenu actuel. L’utilisation de l’outil Instagram for Business permet d’analyser facilement les publications qui ont un bon rendement, celles qui lancent des conversations, et celles qui tombent à plat. N’hésitez pas à faire preuve de sens critique à l’égard de votre ancien contenu, afin de faire place à l’amélioration.

2. Ayez un objectif

Si nous sommes tous d’accord qu’il est crucial de faire acte de présence sur Instagram, il est également impératif d’en comprendre le « pourquoi ». La concurrence est saine en affaires, mais tomber dans le piège de la comparaison avec vos collègues éditeurs peut avoir un effet paralysant. Il peut être tentant de vouloir suivre la cadence de vos semblables, mais c’est vous qui connaissez le mieux votre auditoire.

Le meilleur point de départ est la formulation de vos objectifs. Bien que l’objectif le plus évident pourrait être d’augmenter le nombre d’abonnés que vous avez (et la croissance devrait toujours faire partie de la combinaison d’objectifs poursuivis), vous voudrez sans doute fonder votre réflexion sur d’autres variables, dont : susciter de l’achalandage sur votre plate-forme principale, augmenter la mobilisation et susciter des échanges de propos portant sur votre contenu, tester du nouveau contenu, par exemple). Consultez votre équipe pour établir des repères clairs et de multiples contrôles au cours de l’année (la fréquence trimestrielle est une bonne règle de pratique); toutefois, il est important de garder à l’esprit qu’Instagram est également un excellent outil de valorisation de la marque, mais que la croissance à cet égard peut être moins tangible.

Quels sont les piliers sur lesquels votre publication repose en matière de contenu? Tenez-en compte et réfléchissez ensuite sur ce qui fonctionnerait le mieux sur Instagram. Il est recommandé de choisir de trois à cinq piliers et de s’y tenir afin de ne pas tomber dans le piège de la généralisation.

Réfléchissez à votre proposition de valeur : qu’offrez-vous? Comme dans le cas de votre contenu habituel, il devrait toujours y avoir un élément qui retienne l’intérêt du lecteur. Voyez votre contenu non pas comme une accroche pour diriger le lecteur vers votre site Web, mais plutôt comme un encadré. Que pouvez-vous offrir sur votre fil Instagram que les utilisateurs ne pourraient trouver ailleurs? Plus vous offrirez de valeur, plus votre communauté sera mobilisée et animée de confiance.

3. Créez une esthétique cohérente

Contrairement à Twitter ou Facebook, Instagram repose beaucoup sur l’aspect visuel. Bien que la narration soit importante (nous traiterons de cet aspect à la prochaine étape), l’aspect qui vous permettra mieux que tout autre de vous démarquer est une imagerie captivante.

Les meilleurs profils sur Instagram ont une présentation visuelle unique. Pensez au positionnement de votre marque, à son exécution sur les autres plates-formes, et à la façon de traduire cette exécution sur Instagram.

Tenez compte de la palette de couleurs, de l’esthétique de la marque et de votre auditoire. À cette fin, utilisez vos neuf meilleures photos en alternance, afin d’éviter l’effet de formule répétée. Explorez les options de nuances de couleurs (chaudes ou froides), d’espaces blancs, d’accessoires et de toiles de fond, et arrêtez votre choix sur une apparence.

4. Exploitez pleinement la légende

Une bonne photo, c’est bien, mais la magie opère lorsque ce cliché d’un million de dollars est jumelé à une histoire ou à une pensée bien ficelée. Voyez la légende comme une occasion de raconter une histoire et d’inspirer une conversation. Jetez votre dévolu sur le format du microblogue (qui a dit que vous deviez vous en tenir à 140 caractères? Pas Instagram), mais privilégiez un juste équilibre en sachant être court et efficace.

La narration devrait être l’élément central. Pour ce faire, concoctez une juste combinaison : racontez une histoire, évoquez une émotion, suscitez l’inspiration, jetez un éclairage et partagez votre savoir-faire. Bien entendu, tout le contenu devrait être conforme aux valeurs rédactionnelles de votre publication, préserver l’intégrité et être la voix fidèle de votre publication.

5. Adoptez un calendrier de contenu

Créez un calendrier de publication de contenu pour Instagram en tirant parti du calendrier de publication de votre contenu principal. Pensez à des façons de développer de nouveaux angles pour ce contenu sur Instagram. Votre planification devrait être établie au moins deux ou trois semaines d’avance : toutefois, accordez-vous une marge de souplesse, une plage de jeu qui vous permettra de réagir rapidement à des événements mondiaux, de traiter d’articles de culture pop et de tendances virales qui sont en résonance avec l’esprit de votre marque.

Respectez un calendrier de publication. La constance est un facteur clé dans le nouvel algorithme, et c’est pourquoi le fait de publier vos publications à une heure similaire au mois quatre ou cinq fois par semaine contribuera à garantir que votre contenu sera vu. N’hésitez pas à expérimenter diverses heures de publication afin de cerner le moment qui convient le mieux pour attirer l’attention de votre auditoire. Magazines Canada


Les fiches Hotsheets : Lectures utiles pour les magazines culturels et indépendants. Chaque « hotsheet » diffuse de l’information actuelle sur un sujet donné et est rédigé par un expert du domaine. Les fiches Hotsheets ont été préparés par Magazines Canada.

Canada Council for the Arts / Conseil des arts du Canada Department of Canadian Heritage Ontario Arts Council / Conseil des arts de l'Ontario Ontario Media Development Corporation (OMDC)

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *